Ringo, un exemple de force de vie

Written by on novembre 25, 2020

Handicapé depuis sa naissance, Ringo ne s’est jamais laissé abattre. Il a toujours surmonté les épreuves de la vie, notamment grâce au sport. Mais en 2001 la situation s’est aggravée et il se déplace désormais en fauteuil roulant électrique. Aujourd’hui il lance un appel à la solidarité pour l’aider à accomplir son rêve. Celui d’utiliser un scooter électrique adapté aux personnes à mobilité réduite.

Il s’appelle Jean-Claude Weiss, mais dans le quartier du Neuhof à Strasbourg tout le monde l’appelle « Ringo ».

Dans notre communauté, c’est comme ça, on a tous des surnoms

Nous explique, tout sourire, ce quinquagénaire d’origine Sinti, appelés « manouches » en France.

Ringo est né à Belfort et a grandi à Strasbourg. Handicapé depuis sa naissance, il souffre d’infirmité motrice cérébrale (IMC). Il s’agit d’une lésion du cerveau survenue pendant la grossesse ou l’accouchement, qui entraîne un trouble moteur comme la paralysie ou des troubles de la coordination du mouvement.

Dès mon plus jeune âge, les médecins ont dit à ma mère que je ne parlerais pas. Mais j’ai toujours eu un caractère fort, je ne me suis pas laissé abattre et donc je parle.

Un grand sportif malgré le handicap

Ringo n’a jamais baissé les bras. Plein d’énergie, il a toujours relevé les défis de la vie. Le sport est devenu son refuge, le moyen pour lui de faire face à son handicap. Athlétisme, course de chiens de traîneau, randonnée et même marathon ! Il a remporté plus de 80 trophées durant toute sa carrière sportive en handbike.

Ringo, âgé de 22 ans, sur son handibike lors du marathon de Strasbourg. Photo remise.

Le sport a stabilisé la maladie. Il a permis d’éviter qu’elle se développe. Cela m’a beaucoup aidé moralement. J’ai commencé à vivre. Sans sport, je serais sûrement alité aujourd’hui.

Mais en 2001 alors qu’il se prépare au marathon de New-York, Ringo se déchire des muscles du dos. Les séjours à l’hôpital s’enchaînent, mais les médecins ne peuvent rien faire. Depuis, il est continuellement en fauteuil et impossible de poursuivre sa carrière sportive. Au fil des années sans faire de sport, ses muscles s’atrophient.

Fier de ses origines manouches

Plein d’appétit, il n’a jamais laissé le handicap prendre le dessus. Pour compenser le manque de sport, depuis 2001, il s’est lancé dans diverses activités qui le passionnent : théâtre, chant, slam, concours d’écriture…

Rien ne l’arrête. Il a même participé à deux films documentaires : «Tsigane, un voyage infini » et « Ringo ou l’homme qui bouge ».

Ringo fait partie de la communauté des gens de voyage et il en est fier. D’esprit nomade, ce à quoi il tient le plus c’est la liberté.

Rien ne nous retient. Si demain on veut partir, on part. J’échangerais cette liberté pour rien au monde.

Tellement fier de se origines manouches, qu’il aimerait animer une webradio pour faire découvrir la musique et la culture tziganes.

Chez nous, chaque événement est toujours très festif. Dès qu’on fête quelque chose, on le fait en grand. C’est génial !

Dans son quartier, Ringo est aussi membre de l’association Lupovino. Une association qui vient en aide aux habitants du Neuhof. La structure a notamment participé au relogement des gens du voyage dans le quartier. Elle les accompagne aussi dans leurs démarches quotidiennes et les aide pour leur insertion sociale et professionnelle.

Un appel pour continuer à vivre sa liberté

Pour assurer sa mobilité, il est obligé de renouveler tous les 5 à 6 ans sa chaise roulante pour une autre, mieux adaptée à son handicap. Ce qui représente un coût souvent onéreux, nous dit-il.

Aujourd’hui, un scooter électrique adapté aux personnes à mobilité réduite (Mobility, 4 roues ) lui permettrait de garder sa tonicité musculaire et de continuer à se déplacer en toute autonomie. Cet appareil coûterait au moins 3 000 euros. Une dépense impossible pour lui. Il fait donc un appel à la solidarité pour concrétiser son rêve.

Avec ce scooter adapté, je pourrai bouger ma tête, mes bras et mes jambes, choses que je ne peux pas faire avec le fauteuil. Là je suis immobile, mes muscles ne travaillent pas, alors qu’ils fonctionnent.

Explique Ringo.

Pour lui venir en aide, il est joignable au 06 88 38 22 47.