De militante à ambassadrice du Pacte Climat au sein de l’Union Européenne

Écrit par sur juin 13, 2024


À 22 ans, Léa Roethinger, étudiante à Sciences Po Strasbourg, incarne une nouvelle
génération de militants écologiques et sociaux. Grâce à ses nombreuses initiatives et
expériences, elle se positionne comme une figure prometteuse de l’activisme
contemporain.


Un amour pour la nature depuis son plus jeune Âge


Léa Roethinger a grandi au pied des Vosges, à Ingwiller, où son grand-père lui a transmis son
amour pour la nature. Entre les balades en forêt et la contemplation des rivières, la jeune femme a
très vite été sensibilisée aux choses qui l’entourent. C’est de là qu’est venu son intérêt pour la
nature et l’écologie. Cette connexion profonde à la nature a façonné sa détermination à la protéger.

« On a envie de protéger ces choses-là quand on voit une rivière dans laquelle il y a
presque plus d’eau, presque plus de poissons. J’ai besoin de me sentir utile
», raconte-t-elle.


Étudiante en cinquième année à Sciences Po Strasbourg, Léa a complété son parcours
académique avec un stage de fin d’études de six mois chez Surfrider à Biarritz, une ONG
internationale dédiée à la protection des océans. Cette expérience a renforcé sa volonté de travailler sur le terrain avec des ONG locales, nationales ou encore internationales.


Durant son temps libre, Léa coordonne depuis un an et demi l’antenne d’Oxfam à Strasbourg,
elle contribue au mouvement de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales, climatiques et
économiques. Son engagement local s’étend également à son initiative de fonder sa propre
association. Inspirée par le film « Demain » de Cyril Dion, elle crée avec sept de ses amies une
association locale, écologique et solidaire nommée « Silencieuse ». Leur projet met en avant la
permaculture et l’alimentation locale en Alsace. Bien que mis en pause par la pandémie de
Covid-19, leur engagement témoigne de leur détermination à promouvoir des solutions durables
et écologiques.


Vers une Europe verte et pacifique

Issue d’un master en études européennes et internationales, Léa a tenté sa chance auprès de
l’Union Européenne afin de devenir ambassadrice climat. Et c’est chose faite ! Récemment
sélectionnée comme ambassadrice du Pacte européen pour le climat, son rôle lui permet
de connecter divers acteurs autour des enjeux climatiques et de promouvoir des projets alignés
avec le Green Deal de l’Union Européenne. Parmi ses futurs projets, Léa envisage de créer un podcast
interactif sur les enjeux écologiques et sociaux, invitant des experts de divers domaines pour
discuter et déconstruire des idées reçues. « Un des thèmes que je voudrais traiter, c’est le
capitalisme. Beaucoup d’idées reçues et d’incompréhensions sur le sujet, je pense qu’il est
important d’en parler », affirme la jeune femme.


Inspirée par le documentaire « Pourquoi on se bat ? » de Camille Etienne, elle souhaite également
réaliser un court-métrage et organiser des conférences pour sensibiliser et mobiliser le public sur
les enjeux climatiques et européens. Pour Léa, l’engagement pour le climat s’inscrit dans une
vision plus large de l’Europe. « Maintenir la paix est le maître-mot : c’est en temps de paix qu’on
peut réaliser tous les projets, comme protéger le climat et la nature », explique-t-elle. Elle rêve
d’une Europe plus verte, avec un parlement européen engagé pour le climat.


Avec sa détermination et sa vision globale, Léa Roethinger incarne une jeunesse prête à agir pour
un avenir durable et équitable, mettant en évidence que l’engagement des jeunes montre une certaine implication dans les divers sujets sociétaux.


Charlotte Esteve

Interview Léa Roethinger :

Version intégrale