Premier train « Covid free » d’Europe entre Rome et Milan

Written by on avril 17, 2021

Après un an de pandémie de Covid-19, l’Italie a lancé une ligne des trains « Covid-free » entre Rome et Milan. Il s’agit d’une première en Europe, destinée à relancer les voyages et le tourisme.

Une ligne de train à grande vitesse « sans covid »

La compagnie nationale ferroviaire italienne a lancé début avril un service de trains à grande vitesse « Covid free » entre Milan et Rome., où seuls les passagers démontrant un test négatif au virus de moins de 48 heures peuvent monter à bord.

Les voyageurs, mais aussi les conducteurs et contrôleurs, tout le personnel doivent réaliser un test de dépistage du Covid-19, de type PCR ou antigénique, avant de monter à bord. Même les personnes vaccinées doivent avoir fait le test. Car, le but du dispositif est de retrouver la confiance des voyageurs et permettre la reprise du tourisme.

Les voyageurs peuvent être testés juste avant le départ dans un centre de la Croix-Rouge proche de chaque gare. En cas de résultat positif, la compagnie ferroviaire s’engage à rembourser intégralement le billet.

Relancer le tourisme

Pour le moment, seul le trajet direct Rome-Milan est concerné avec un seule aller-retour par jour, et un nombre de passagers limité à 50 % par la situation sanitaire.

L’ambition du groupe Ferrovie dello Stato, qui gère le réseau Trenitalia et Frecce (TGV), est d’étendre ce modèle à d’autres destinations, notamment touristiques comme Florence, Venise ou encore Naples.

Avant la pandémie, le secteur du tourisme représentait 14 % du PIB italien. La crise sanitaire du Covid a eu un effet dévastateur sur ce secteur vital pour la 3e économie de la zone euro, contraignant hôtels et restaurants à rester fermés durant des mois.

En 2020, l’Italie a enregistré une baisse de 50,9 % du nombre de touristes séjournant dans des hôtels ou auberges. Pour le dirigeant de l’entreprise nationale ferroviaire italienne, Gianfranco Battisti, les trains grands lignes « sans covid » est un moyen de relancer l’économie liée au tourisme et aux voyages.

L’année dernière, la compagnie aérienne nationale Alitalia avait lancé une initiative similaire sur certains vols intérieurs et internationaux.

Les chemins de fer italien espèrent avoir, d’ici l’été, 9 lignes supplémentaires.

Un exemple à suivre ?